1C/9583 - ...

Déplier tous les niveaux

Mots clés typologiques

Emmanuel Arago (1812-1896). Ou Le roman de la République

Cote/Cotes extrêmes

1C/9993

Identificateur de la ressource ISBN

978-2-86645-945-1

Modalités d’acquisition

don

Mention de responsabilité


Paul Baquiast, Bertrand Sabot ; préface d'Eric Anceau
 

Langue des unités documentaires

français

Lieu de publication, production et/ou distribution

[Paris]

Nom d’éditeur, producteur et/ou distributeur

EDITIONS DU FELIN

Date de publication, production et/ou distribution

2021

Conditions d'accès

Communicable

Type de présentation matérielle et importance matérielle

broché

Pagination

1 vol. (336 p.)

Composition du matériau

papier

Dimensions et unité de dimensions

14,1 cm × 22,0 cm × 2,2 cm

Titre propre de la collection ou de la monographie en plusieurs parties

Biographie

Notes sur la zone de la publication, production, distribution, etc.

DL 2021

Notes sur le contenu

Il est nommé commissaire du gouvernement provisoire de 1848 du Rhône (préfet) à Lyon en mars 1848, où il parvient, sans effusion de sang, après avoir proclamé la République, à préserver un équilibre entre les Voraces, porteurs des revendications des canuts, et une bourgoisie frileuse. 

Notes sur la zone de l’identificateur de la ressource et des modalités d'acquisition

Inv. AML : 10268

Autres notes

25 euros

Note de résumé

Injustement oublié, écrasé par la figure grandiose de son père, Emmanuel Arago n'en reste pas moins l'une des très grandes personnalités politiques de son temps. Député et sénateur pendant plus d'un demi-siècle, opposant à la monarchie et à l'Empire, père fondateur de la IIIe République, il fut aussi diplomate, écrivain talentueux, avocat brillant, ministre courageux et même candidat malheureux à la présidence de la République. Au milieu d'une époque passionnée et régulièrement bouleversée, il marque de son empreinte l'histoire de la politique française. Redécouvrir la vie d'Emmanuel Arago, c'est poser un regard inédit sur le grand roman de la République. [Decitre]