1II - Petits fonds privés

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

1II/1/1-1II/682/1

Date

1481-2017

Origine

Producteurs multiples.

Modalités d'entrées

Les documents cotés en 1II sont entrés aux Archives municipales de Lyon par voie de dons ou d'achats depuis le XIXe siècle.

 

Présentation du contenu

La sous-série est constituée de dons et d'achats de pièces isolées et de fonds privés de petite taille (moins d'une boîte d'archives).

 

Évaluation, tris et éliminations, sort final

Pour certaines cotes, les documents en double exemplaire ont été éliminées réglementairement.

 

Accroissements

La sous-série est ouverte. Elle est donc susceptible de s'accroître par de nouveaux dons ou achats.

 

Langue des unités documentaires

La grande majorité des pièces de cette sous-série est rédigée en français. Cependant, certains documents sont rédigés en italien ou anglais.

Papiers des frères Antoine et Eugène Durupty, poilus pendant la Première Guerre mondiale.

Cote/Cotes extrêmes

1II/670/1

Date

1914-1917

Importance matérielle

18 pièces

Caractéristiques physiques

Papier

Particularité physique

Crayon ; Encre noire

Dimensions

0.01 ml

Origine

Eugène (1885-1938) et Antoine (1893-1947) Durupty, poilus de la Première Guerre mondiale.

Biographie ou Histoire

La branche lyonnaise de la famille Durupty est originaire de Savoie. Frédérique Durupty est né le 8 février 1849 à Saint-Pierre de Curtille. Le 24 décembre 1874 il se marie à la mairie de Lyon 6 avec Adèle Céline Blanc, née le 22 août 1858 à Lyon 3ème. Cette dernière décède le 24 octobre 1925 à Lyon 3ème. Frédérique Durupty est installé comme boulanger au 74 cours Vitton entre 1886 et 1911.
Le couple a six enfants : Céline (1882-1929), Ferdinand (1882-1902), Eugène (1885-1938), Antoine (1893-1947) et Emma dite Mémette (1898-1980).
Eugène Durupty est poilu pendant la Première Guerre mondiale. Il est affecté en octobre 1914 dans la même compagnie que son frère Antoine. Ce dernier occupe le grade de caporal dans le 75ème régiment d'infanterie.
Eugène est démobilisé en 1816 pour cause de blessures.
Antoine se marie en 29 juillet 1921 à Charpey dans la Drome avec Eugénie Sibeud (1895-1977). D'après les annuaires lyonnais il semble qu'il soit représentant de commerce après la guerre.
Les deux frères sont enterrés au cimeterre de Villeurbanne.

Histoire de la conservation

Ces papiers ont été conservés par la donatrice descendante de Céline Durupty, soeur ainée des deux frères.

Modalités d'entrées

Don de Monique Forest à la Ville de Lyon en date du 8 mars 2019.

Présentation du contenu

Correspondance des deux frères avec leurs parents et leur sœur : carte postale (1914-1917). Papiers personnels d'Antoine Durupty : bulletins de santé (s.d.). Trains spéciaux pour le transport des militaires permissionnaires en juillet 1917, Ministère de la guerre : indicateur. Ordre allemand relatif à l'attaque du 31 octobre 1916 à Chaulnes (Somme) : copie manuscrite (s.d.).

Conditions d'accès

Communicable (Communicabilité vérifiée)

Conditions d'utilisation

La reproduction à usage privé est autorisée. Les Archives municipales de Lyon statueront sur toute autre demande.

Mots clés matières

Mots clés producteurs