CC - Impôts et comptabilité

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

CC/1-4400

Date

1278-1790

Importance matérielle

4403

Caractéristiques physiques

Papier, parchemin

Histoire de la conservation

Le service des archives du Consulat est créé dès 1320 : le fonds a donc été conservé depuis cette date dans les lieux successifs du pouvoir municipal.

Modalités d'entrées

Versant ou donateur : Consulat de Lyon

 

Présentation du contenu

Sommaire général

1- Nommées

  • Nommées ou dénombrement des biens meubles et immeubles possédés par les habitants de Lyon (1380-1586, CC 1-14, CC 20-48, CC 58).
  • Nommées des habitants de Lyon dans les paroisses du Lyonnais (1483-1518, CC 15-19, CC 49-56).
  • Nommées des pensions que tiennent les églises, monastères et couvents sur les maisons de Lyon (1555, CC 57).

2 - Taxes

  • Taxes perçues au nom du Roi (1315-1789, CC 59-185, CC 286-294, CC 296-302, CC 326, CC 367).
  • Taxes perçues au nom de l'Archevêque (1328-1787, CC 186-188).
  • Taxes communales (1346-1729, CC 189-285, CC 295, CC 307, CC 321-323).
  • Impositions, subsistance, subvention, taxes, prêts et emprunts (1299-1752, CC 303-306, CC 316-320, CC 324-325, CC 327-363, CC 366, CC 368-369, CC 371-372)
  • Pièces concernant en particulier ceux qui se prétendent exempts de contribuer au paiement des subsides : (1278-1739, CC 308-315, CC 364-365, CC 370)

3 - Comptabilité communale : comptes-rendus de recettes et dépenses rédigés par les receveurs (1364-1790, CC 373-4400).

La série CC contient les données relatives à la fiscalité et à la comptabilité de la commune : impôts, taxes et comptes rendus de recettes et dépenses établis par les receveurs. Elle contient notamment les « nommées », c'est-à-dire les matrices fiscales dressées sous l'Ancien régime pour établir l'assiette des impôts directs (tailles et aides royales, impôts municipaux) en évaluant les facultés contributives de chaque famille.

Évaluation, tris et éliminations, sort final

A notre connaissance aucune élimination n'a été pratiquée et l'ensemble du fonds est conservé à des fins historiques.

Accroissements

Le fonds est fermé.

Mode de classement

L'étude des registres s'est basée sur l'inventaire synoptique rédigé précédemment par Rolle. Il répertorie, du XIV° au XVII° siècle (jusqu'en 1790), dans un classement qui suit un ordre de matière, les rôles des nommées, taxes et impositions, ainsi que des titres et des pièces de procédures concernant divers impôts et les prétentions à l'exemption de certains contribuables. Une comparaison a été établie entre les analyses de l'état matériel qui ont été faites en 1865 et l'état actuel des registres. Si nécessaire, des modifications et des compléments y ont été apportés: pièces manquantes, foliotation, sceaux, état de conservation...Ces observations ont permis à la fois la mise à jour de l'inventaire de 1865, et une revue complète de l'état physique des documents.

Conditions d'accès

Communicable

Conditions d'accès

Archives publiques

Conditions d'utilisation

Conditions de reproduction soumises aux conditions générales de reproduction du service.

Langue des unités documentaires

Français, français ancien, français moyen

Autre instrument de recherche

Un inventaire des archives communales antérieures à 1790 a été réalisé par Fortuné Rolle en 1865. De cet inventaire sont tirées les 800 premières notices du fonds.

  • ROLLE F., Inventaire-sommaire des archives communales antérieures à 1790 : ville de Lyon, T1, 1865. Paris : Impr. P. Dupont (1C/650025/VOL/1).

Existence et lieu de conservation des originaux

Le fonds est conservé aux Archives municipales de Lyon

Existence et lieu de conservation de copies

Toute la série est microfilmée (2MI48).

L'ensemble des nommées est également numérisée et disponible sur la page des Archives en ligne .

Documents en relation

Archives municipales de Lyon

  • Délibérations municipales (Série BB).
  • Fichier documentaire manuscrit : fichier de dépouillement correspondant, entre autres, d'une part au Livre du Vaillant des habitants de la ville de Lyon en 1388, publié par Ed. Philippon et Charles Perrat en 1927, qui est une estimation des biens meubles et immeubles pour servir à l'assiette de la taille, publié sans index, correspondant au registre CC 1, d'autres part aux Nommées des habitants de la ville de Lyon en 1446, éditées par Jean Deniau en 1930, avec un index, correspondant au registre CC 3 (1II/329).
  • Fonds Benoit Vermorel : - Aménagement urbain : analyse des registres d'impôt et de comptabilité de la série CC : notes manuscrites et table alphabétique des lieux cités 1380-1698 (3II/24).
  • Fonds Joseph Pointet : Historique des maisons et propriétés à Lyon de 1350 à 1790 : 1er (partiel), 2ème, 5ème arrondissements (37II).
  • Fichier documentaire manuscrit de dépouillement des archives anciennes (100II).
  • Périodiques sur la ville de Lyon (sous-série 2C).

Archives départementales du Rhône et de la métropole de Lyon

  • Administrations provinciales 1391-1790 (série C).
  • District de Lyon-Ville (2 L 1-155).
  • Cadastre napoléonien (sous-série 3P).
  • Administration et comptabilité communales (série O).

Bibliographie

Archives municipales de Lyon

  • DENIAU J., Les nommées des habitants de Lyon en 1446, 1930. Paris : Lyon Impr. Rey : LIBR. FELIX ALCAN (SM/634, fasc. 42).
  • GASCON R., Grand commerce et vie urbaine au XVIe siècle. Lyon et ses marchands (environs de 1520 - environs de 1580) , 1971. Paris : ECOLE PRATIQUE DES HAUTES ETUDES (1C/2818/VOL/1-1C/2818/VOL/2)
  • PERRAT Ch., PHILIPPON E., Le livre du Vaillant des habitants de Lyon en 1388 : estimation des biens, meubles et immeubles pour servir à l'assiette de la taille, 1927. Lyon : M. AUDIN (1C/322).
  • POINTET Joseph et VIAL Eugène, Historique des propriétés et maisons de Lyon du XIVe siècle à la Révolution, partie nord du 1er arrondissement, 1929-1930. Lyon : LIBR. P. MASSON. (1C/317/VOL/1/2).

Informations sur le traitement

Cette fiche de fonds a été rédigée en juin 2017 par Soledad Lida, conservatrice des bibliothèques stagiaire, sous la responsabilité d'Anne-Marie Delattre, attachée de conservation, conformément aux recommandations de la norme ISAD(G).

Mots clés titres

FISCALITEImpôts royaux : tailles, autres taxes, capitation et vingtième

Cote/Cotes extrêmes

CC/152

Date

1571-1572

Présentation du contenu

Taxes perçues au nom du Roi (1571 - 1572 ). Taxes et subventions.

Taxes perçues au nom du Roi. - Rôle de la cotisation des habitants de Lyon et autres personnes possédant des biens dans la ville, les uns et les autres imposés par le Consulat, en exécution des lettres patentes de Sa Majesté, des 2 et 5 mars 1571, signifiées aux consuls échevins, par Jean-Jacques de Mesmes, seigneur des Arches, conseiller du Roi et maître des requêtes de son hôtel, commissaire député à Lyon pour l'exécution de l'édit de pacification, " pour raison du deuxièsme payement de la subvention demandée et ordonnée estre levée par Sa dicte Majesté, en trois années, montant la dicte subvention de la présente année, la somme de 28,000 livres tournois, oultre laquelle somme est comprinse au dict présent roolle la somme de 600 livres tournois, tant pour les fraiz de la levée d'icelle somme que pour les deniers qui se pourroient trouver de non valoir des cottisez au dict roolle. " - La somme à recouvrer s'élevait donc, en totalité, à 28,600 livres ; " ayant esté commencé à procéder au despartement d'icelle somme en la présence et avec le sieur René Laurencin, bourgeois dudit Lyon, l'un de ceux qui sont de la religion prétendue réformée de ladicte ville de Lyon, esleu et choisy par les dictz consuls-eschevins. Lequel Laurencin y auroit assisté tant que bon lui auroit semblé, et tousjours, après, esté appelé pour y continuer, et de ce faire deuement sommé et requis, " etc. - Côté de Fourvières : - Charlotte Bertholon, dame de La Bastie, cotisée à 58 livres ; (folio 1 verso) - Pierre Franchato, banquier, 26 livres ;(folio 1 verso) - Francesco Fustoli, tailleur, 60 sous ;(folio 2) - Pompée Porre (pour Porro), " marchant armurier ", 10 livres ;(folio 2) - madame de Saint-Marcel, 30 livres ; (folio 2) - Nicolas Arriguy (Arrighi ?), banquier, 10 livres ;(folio 2 verso) - René Laurencin (le collecteur dont il vient d'être question plus haut), marchand, 20 livres ; (folio 2 verso) - dame Jacqueline de Stuard et messire Georges Grolier, son fils, conseiller au siége présidial de Lyon, 25 livres ; (folio 2 verso) - Thomas Burlamachi ou Burlamaqui, marchand banquier, 20 livres ;(folio 2 verso) - Guillaume de Stuard, sieur de Cazaud ou Cazault, 73 livres ; (folio 2 verso) - Jean et Claude Bigotet frères, marchands joailliers, 10 livres ; (folio 3) - Barbe, lingère. 20 sous ; (folio 3) - Mathieu Balbani et compagnie, banquiers, 80 livres ; (folio 3) - Jean Chonassi ou Chonacci, dit Clarissimo, marchand, 80 livres ; (Voy. cc. 155.) (folio 3) - Raphaël Bartholi et compagnie, marchands, 60 livres ; (folio 3) - maître Pierre Faure, " masson-architette, " 80 livres ; (folio 3) - messire Nicolas de Langes, lieutenant-général en la sénéchaussée de Lyon, 100 livres ; (folio 3 verso) - Jean-Paul Justiniani, banquier, 15 livres ; (folio 3 verso) - Antoine Pinello, marchand, 25 livres ; (folio 3 verso) - maître Léon, peintre, 40 sous ; (folio 3 verso) - Etienne Muccio et compagnie, 100 livres ; (folio 4) - Janot Dillion, marchand de soie, 8 livres ; folio 4) - Ambroise et Camille Darot, pareillement marchands de soie, 150 livres ;(folio 4) - Clément Gaultier et Guillaume Durier, marchands taffetatiers, 15 livres ;(folio 4 verso) - Jean La Vis, violon, 60 sous ;(folio 4 verso) - Joube, tailleur d'habits (cette corporation renfermait bon nombre d'Italiens et d'Allemands) ;(folio 5 verso) - Martin de Malignes (Malines), et Jean Sulilliac, orfévres (ceux-ci sont tellement nombreux, qu'il faut se contenter d'en nommer quelques-uns seulement), payent chacun 40 sous ; (folio 5 verso) - Jean-Baptiste Bartholomei et compagnie 185 livres ;(folio 5 verso) - pennon Baraillon (folio 5 verso) - Jean de (ou Du) Courtil, le peintre verrier, 20 sous ; (folio 6 verso) -" messieurs les Velzière et compagnie, marchands banquiers, " 55 livres ;(folio 6 verso) - Jean Fontenay, paumier, 40 sous ;(folio 6 verso) - Thomas Mayer, autre paumier et maître Cruchy, peintre et brodeur, 20 sous chacun ; (folio 6 verso) - messire Marc Fortia (premier président de la Chambre des comptes de Nantes), 35 livres ; (folio 8) - Jean de Masso, receveur général de la solde, 10 livres ; (folio 8) - Antoine Denègre (.sic), banquier génois, 35 livres ; (folio 8 verso) - Mathieu Martin, peintre, 35 sous ; (folio 9) - Oswald Saing, marchand banquier allemand, 150 livres ;(folio 9) - Pennon Guillin quartier du grand Palais (folio 9) - messire Antoine de Masso, procureur du Roi en l'élection de Lyonnais, 15 livres ; (folio 9) - Léonard Strozzi, marchand banquier florentin, 32 livres ; (folio 9) - Claude de Rubys, avocat et procureur de la Maison-de-Ville, 15 livres ; (folio 9) -" sire " Pierre Vize, orfévre et contre-garde de la Monnaie de Lyon,(folio 9 verso) - et Eustache Jacob, verrier, 100 sous chacun ; (folio 19 verso) - maître Nicolas Durand, le peintre, 6 livres ; (folio 10) - Julio Reste, visiteur du sel, 55 livres ; (folio 10) - dame Bonne Trie ou Trye, veuve de l'avocat Bourg, et ses enfants, héritiers, 40 livres (le nom de cette personne se rencontre fort souvent d'ans les pièces de la comptabilité municipale) ; (folio 10) - l'avocat Bourdon, marié à la veuve Bourg, 12 livres ; (folio 10) -" les héritiers de feu ", maître Du Courtil (le peintre-verrier mentionné plus haut), 24 livres ; (folio 10) - Beneroni (ou Veneroni ?), courtier florentin, 32 livres ; (folio 10) - Guillaume Scarron, contrôleur général des finances à Lyon, 15 livres ;(folio 10 verso) - le président (Guillaume) de Châtillon (du parlement de Dombes), 30 livres ;(folio 10 verso) - Charles, orfévre, " demeurant à la maison de messire Pierre Faure, sieur Du Chafault, rue des Trois-Maries, " 60 sous ; (folio 11 verso) - Bertrand Castel (nommé peu de temps après, 17 juillet 1575, à la charge de voyer de la commune), 15 livres ; (folio 11 verso) - Jean Michel, " canabassier de messieurs de Bellièvre, " 6 livres ; (folio 11 verso) - monsieur de Vergio, médecin, 100 sous ; (folio 12) - Pennon Croppet (folio 12) - Pierre Roy, tavernier, " au Saulvaige, " 40 sous ; (folio 13) - Clément Clerc et Damien Poughon (sic), maîtres horlogers, 40 sous chacun ; (folio 13 verso) - messire Néry de Tourvéon, lieutenant criminel en la sénéchaussée et siége présidial de Lyon, 50 livres ; (folio 13 verso) - monsieur Bouchard, médecin, 60 sous ; (folio 13 verso) - Girard Dazergues (sic, pour Désargues), procureur, 4 livres ; (folio 14) - Jean Vaullier, archer de robe courte, 100 sous ; (folio 14) - Guichard Lalix, peintre, 4 livres ; (folio 14) - Antoine Balliet, verrier,20 sous ; (folio 15) - Charles Du Cresne (de Crane) peintre, 25 sous ; (folio 16) - Ambroise Guillermet, brodeur, 45 sous ; (folio 16 verso) - Pennon Amyot (folio 16) - Mathieu Pons, fabricant de cartes, 35 sous ; (folio 18) - Antoine Mabille, verrier, 45 sous ; (folio 18) - François Avant, prévôt de la Monnaie de Lyon, 10 livres ; (folio 19) - Mathieu Faure, peintre, 45 sous ;(folio 19 verso) - Joseph Pini, marchand lucquois, 20 livres ; (folio 23 verso) - messire François Grolier (domicilié en la rue de la Juiverie), secrétaire du Roi, 140 livres ; (folio 23 verso) - Nicolas Vitelli, marchand génois, 100 sous ; (folio 24) - messire Jean de La Voypière, contrôleur des aides et tailles de Lyonnais, 20 livres ; (folio 24) - maître Claude Marchant, notaire royal et contrôleur de l'entrée des draps de soie de Gênes, 30 livres ; (folio 24) - Antoine Bartholomei, marchand lucquois, 10 livres ; (folio 24) - noble Antoine Camus, trésorier de France (en la généralité de Lyon), 150 livres ; (folio 24 verso) - Pennon Mornieu (folio 24 verso) - damoiselle Marguerite Bullioud, veuve de monsieur de Montanil, trésorier de Dauphiné, 50 livres ; (folio 24 verso) - noble Antoine Grolier, général des finances de Dauphiné ; madame de Servières, sa femme, et madame Hymberte (Humberte) Faure, veuve de monsieur de Servières, belle-mère du premier, 150 livres ; (folio 25) - dame Jeanne Grolier, veuve de monsieur de Vinolz, etc., 15 livres ; (folio 25) - Corsin Corsini, marchand florentin, 10 livres ; (folio 25) - les sieurs Bandini et compagnie, banquiers, 100 livres ; (folio 25) - Nicolas Martini, courtier, et Bernardin Bernardo, marchand, tous deux originaires de Lucques, 60 sous chacun ; (folio 25 verso) - Vincent Bonvisi, 70 livres ; (folio 25 verso) - les héritiers des feu sieurs Michaëli et Arnolfini, banquiers lucquois, 45 livres ; (folio 25 verso) - messire Guyot de Masso, sieur de La Garde (nommé receveur de la commune, en 1572), 10 livres ; (folio 26 - les banquiers lucquois : - Pandolfi Cenami, 30 livres ; Henri Balbani, 12 livres ; Bernard Premontorio, banquier génois, 50 livres ; Pierre Manelli, banquier florentin, 35 livres ; Cristophe Montrond, marchand milanais, 80 livres ; (folio 26) - Philippe de Birague, plieur de soie, 40 sous ; Pellegro de Levant (sic, pour : di Levante ?), marchand génois, 13 livres ;(folio 26 verso) - monsieur Poculot, commissaire ordinaire des guerres : (folio 26 verso) -Pennon Scarron (folio 27) - Jean-Antoine de (sic) César Gros (monsieur de Saint-Joyre), Jean-Baptiste Brun et compagnie, 37 livres, 10 sous ; (folio 27) - Jean-Baptiste Dadiaceto ou de Diaceto, 45 livres ; François-Bernardin Bozon, marchand milanais, 25 livres ; Etienne Arnolpho, marchand piémontais, 16 livres ; (folio 27 verso) - André Michel, dit Cazaud (sic), boucher lucquois, 20 sous ; (folio 28 verso) - Jean-Antoine et Jean Ambrèche, armuriers, 60 sous ; Pierre Combre, horloger 30 sous ; (folio 29) - Lambert Royet, peintre, 20 sous ; maître Cardin, armurier du Roi, 6 livres ; (folio 29 verso) - les frères Couchaud, orfévres, 15 livres ; Pierre Bernin marchand joailler, 20 livres ; Alexandre Ferraris, marchand milanais, 6 livres ; (folio 30) - Pennon Thomas Faure, maître Guy, horloger, 35 sous ; Jean et Philippe Bonin frères, marchands piémontais, 30 livres ; Baptiste Pinelli, marchand génois, 4 livres ; Côme Martelli, 50 livres ; (folio 31 verso) - Joseph Caravaccio et frères, marchands, 35 livres ; Jean-Baptiste Sufficienti, autre marchand, 25 livres ; le peintre Bernar

, 20 sous ;(folio 32) - Pennon Troullat, Pierre de Fobia ou Fobis, horloger, 6 livres ; (folio 32 verso) - dame Marthe, veuve de Mathieu Parterre, armurier, etc. ; (folio 33 verso) - Nicolas Le Prince, horloger, 40 sous ; les artilleurs Laurent et Gilles Coulaud, taxés, l'un à 45 sous, l'autre à 20 sous ; (folio 34) - Marc Dufour, marchand de chevaux, 25 livres ; (folio 35 verso) - Benoit Le Brave, verrier, 20 sous ; (folio 36) - Jacques Dubois et Bertrand Forge ou La Forge, armuriers, etc. ; (folio38 verso) - Jean Tollet (folio 37 verso) - et Pierre Jean, brodeurs, 25 sous chacun ; (folio 38) - Nicolas Pogi (ou Poggi?), dit de Troyes, fourbisseur, 40 sous ; (folio 38 verso) - pennon Tachon (folio 39 verso) - Pierre Jacquet, tailleur d'images, 70 sous ; (folio 40 verso) - Pennon Marco (folio 45) - maître Simon Coraille, (juge) châtelain du château de Pierre-Scise, à Lyon, 60 sous, etc.(folio 45) - Côté du Rhône : - Denis Sardo, marchand milanais ;(folio 46) - Claude Scarron, marchand épicier, et Pons Murard, marchand, 20 livres chacun ; (folio 48) - Pennon Guillaume Faure (folio 48) - Ambroise Posche et Jean Flambergues (sic), marchands allemands, 30 livres ; (folio 48 verso) - Louis Orlandin (Orlandini ?), marchand de soie, 4 livres 10 sous ; noble François Grolier, 20 livres ; maître Salvator, médecin, 65 sous ; (folio 49) - Jean Le Maistre, tailleur d'histoires, 25 sous ; (folio 50) - les libraires : - Louis Ocquemin (pour Cloquemin), 60 sous ; Gaspard de Portunaris, 6 livres 10 sous ;(folio 52 verso) - Pennon Guillaume Roville (folio 53) - Jean Saugrin, 40 sous ; Michel Jove (pour Jouve, peut-être, en tenant compte de la contraction ou syncope de la lettre u, qui revient fréquemment), 20 sous ; Ennemond Fourestz (Forest), " vendeur de postz " (il s'agit ici, non de piéces de bois de construction, mais de poterie de terre ou de faïence),(folio 53) - et Guillaume de Ricey, marchand florentin, 13 livres chacun ; (folio 53 verso) - Melchior Antoine, verrier, 20 sous ; Corneille de La Haye, le peintre du Roi, 30 sous ; (folio 54 verso) - Pierre Charlot, (fondeur) bossetier, 40 sous ; Guillaume Roville, 40 livres ; (folio 56) - Laurent Ducreux, fabricant de " flasques " ou cartouchières, 20 sous ; (folio 56 verso) - les relieurs Adrien Thoynet et Guillaume Sarnarin, 20 sous chacun ; (folio 67) - Hector Claude, " tupinier " autrement dit, fabricant ou marchand de poteries de terre, 40 livres ; (folio 57 verso) - Claude Tellon, " faiseur d'harquebuzes, " 20 sous ; le libraire Antoine Gryphe, 20 livres ; (folio 58) - Philippe Colongier, armurier, 20 sous ; (folio 58 verso) - Pennon Ed. Perrot,(folio 60 verso) - Claude Caille, peintre, 50 sous ; (folio 60) - Georges Mathieu, graveur, 40 sous ; Jean Valer (sic), Thibaut Rouze et Jean Vandemeure, peintres, cotisés, le premier à 20 sous, les deux autres à 40 sous chacun ; (folio 60, 61) - les maîtres imprimeurs : - Jacques Roussin, 9 livres ; (folio 61) - Jean Marcoreille (Marc-Auréle ?), 60 sous ;(folio 61 verso) - Jean de Tournes, 12 livres ; (folio 61) - Etienne Sernin, 100 sous ; Jean Gros-Bonnet, 70 sous ; (folio 62) - Nicolas Augier, 40 sous ; (folio 63) - Julien Du Mouchet, 4 livres ; Rolland Sirode, 20 sous, etc. ; - Gaspard Boulié, organiste, 20 sous ; (folio 61) - Bastien de Toudesque, " orepelleur " (orpailleur), 40 sous ; (folio 62) - Claude Jomard, tupinier ou potier de terre, 7 livres ; Jean Rousset, imagier, 60 sous ; (folio 65 verso) - monsieur de Cursol (Crussol ?), propriétaire dans le voisinage de l'église Saint-Michel, au pennonnage Bernico, 20 sous :les peintres :(folio 68 verso) - Jacques Chevallier, 20 sous ;(folio 69 verso) - Sylvestre frères, 40 sous ; (folio 71) - Henri Le Fèvre, artilleur, 45 sous ; Pierre Laurencin, dit Boutelier, teinturier, 60 sous ; François Neyret, verrier, 40 livres ; (folio 72 verso) - madame de Myons, 15 livres ; madamoiselle de Chintrieu (Chintré en Bourgogne?), 40 sous ; (folio 76 verso) - Pennon Claude Courtoys (folio 77) - nobles ; Juste de Bayard, 20 sous ;(folio 78) - Guillaume de Lesparvier, 72 sous ; (folio 79) - Pennon Du Grimod (folio 79) - Michel Bernisset, " opérateur de coullies, " 20 sous ; (folio 79) - Madeleine Boyan, veuve de Louis " le brayetier " (confectionneur de brayettes), 100 sous ; (folio 79 verso) - Philibert Garnier, brodeur, 20 sous ; (folio 80) - Jean Nazo ou Naze, horloger, 100 sous ;(folio 83 verso) - Pennon Villon, Ennemond Perrin, marchand, 18 livres ; Jean Quelly, marchand allemand, 12 livres ; les sieurs Tognel, aussi Allemands, 50 livres ; (flio 87 verso) - Laurent de Chaponay, seigneur d'Eybeins, en deux fois, 37 livres ; Gaspard Chorel et compagnie, marchands allemands, 10 livres ; (folio 89 verso) - damoiselle Catherine Ravasse, femme de Jean Troignard, " archier des gardes françoises de monsieur le duc d'Anjou, frère du Roy, " 10 livres ;(folio 90) - Paul Heberlin (Allemand), hôte de l'Ours, au pennonnage Platet ou Platel, 20 livres ; Pennon Plavel (folio 89 ou 91) - Georges Wolf (folio 91) - et Jean Reigle, tous deux Allemands, taxés l'un à 30 livres, l'autre a 10 livres ; (folio 92) - Jean de La Palle et compagnie, Allemands, 5 livres, etc ; Antoinette Terrapel, " soeur de la royne d'Ongrie " (celle-ci avait nom Claude Terrapel, héritière de Claude Rappel), 5 livres ; (folio 93) - Pennon Batard, Claude Roque, " faiseur de confitures, " 40 sous ; noble Gaspard de Salien, 60 sous ; (folio 94) - Loup Claustrain, armurier, 60 sous ; " monsieur " Bailly, correcteur d'imprimerie, 20 sous ; (folio 96) - les marchands florentins : Mathieu Lippi, 20 sous ; Dominique de Rosso, 30 livres; Joseph Bourrache et Dominique Castel, chacun 10 livres ;(folio 98 verso) - Françoise la Regnarde, " molinière en soie" et Germaine Clément, " tissotière, " taxées, la première à 30 sous, l'autre à 40 sous ;(folio 101 verso, 102) - (C'est la première fois qu'on trouve, dans les papiers de la ville, des femmes mentionnées comme ouvrières en soie.) - les héritier de messire Barthélemi Agneau (pour Aneau, ancien recteur principal du collège de la Trinité de Lyon, qui fut massacré par la populace de la ville, le 12 juin 1561. Voy. BB. 82.) Pennon Marconys (folio 102 verso) - Michel Magniario, " lingier, " 30 sous ;(folio 105 verso) - Mathieu Spons (Spon), " marchant allemand, " 65 livres ;Pennon Pierre Tarsard (folio 110 verso) - messire Jacques Laurent, voyer en titre de la commune, 20 livres ;(folio 111) - Jean Struc, marchand allemand, 20 livres ; Jean-Antoine de Ferrariis, Piémontais, 60 sous ; (folio 111 verso) - Claude Jussieu, " tissotier " ou tisseur, etc. ; (folio 113) - Jacques Rodigue (Rodriguez ?) et Albre Gommes (Albert Gomez ?), tous deux Portugais, taxés, le premier à 8 livres, le deuxième à 20 livres ; (folio 114 verso) - le sieur Arioste, " faisant les affaires de monsieur le cardinal de Ferrare, " 10 livres ; Pennon Ruvot (folio 115 verso) - Pennon Henri Truchard, Jean Rousset, l'imagier,(folio 119 verso) - et Jacques Chevallier, le peintre, cotisés pour la deuxième fois, le premier à 4 livres, l'autre à 20 sous ; Paul et Henri Messenel, marchands allemands, 290 livres ;(folio 122 verso) - Jean Damours arracheurs de dents (folio 123) - Jean Orlandin, Florentin, 60 sous ; (folio 130) - Blaise de Pente, " orpillié, " 40 sous ;(folio 131) - Guillaume Latard, rubanier, 40 sous ; (folio 131 verso)) - Jean Camet, Allemand, 4 livres ; Julio Posterle, Milanais, 40 sous ; etc. Pennon Teste,(folio 132) - David Klébert (folio 134) - A la fin du présent volume se trouvent deux certificats signés de Jean Ravot, secrétairc de la commune, et portant : que la somme totale du contenu dans les deux chartreaux qu'il renferme monte à 28,600 livres tournois, et que ce chiffre a été calculé et arrêté par le Consulat, le 6 juin 1572 ; - mais que, le 24 juillet suivant, les mêmes rôles furent revisés par le gouverneur de la ville, en présence d'une commission formée de Jean-Jacques de Mesmes, seigneur des Arches, etc., d'un échevin délégué par le Consulat et de deux bourgeois désignés d'office par le gouverneur, " de l'ordonnance duquel et consentement des susdictz assistants, aulcunes taxes et coctisations particulières ont esté corrigées et modifiées, les autres augmentées, de sorte que le dict présent rolle [s'élève] à la somme de... "(folio 137) - Celle-ci est restée en blanc ; mais le chiffre 12,102 livres 10 sous, inscrit en un coin du feuillet et enveloppé intentionnellement d'un trait de plume pour l'isoler du reste dés écritures contenues dans la page, pourrait fort bien représenter, " sauf erreur de calcul, " la somme dont il s'agit, etc.

Langue des unités documentaires

Français

Existence et lieu de conservation de copies

Microfilmé en 2 Mi 48