1II - Petits fonds privés

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

1II/1/1-1II/707/1

Date

1481-2021

Origine

Producteurs multiples.

Modalités d'entrées

Les documents cotés en 1II sont entrés aux Archives municipales de Lyon par voie de dons ou d'achats depuis le XIXe siècle.

 

Présentation du contenu

La sous-série est constituée de dons et d'achats de pièces isolées et de fonds privés de petite taille (moins d'une boîte d'archives).

 

Évaluation, tris et éliminations, sort final

Pour certaines cotes, les documents en double exemplaire ont été éliminées réglementairement.

 

Accroissements

La sous-série est ouverte. Elle est donc susceptible de s'accroître par de nouveaux dons ou achats.

 

Langue des unités documentaires

La grande majorité des pièces de cette sous-série est rédigée en français. Cependant, certains documents sont rédigés en italien ou anglais.

Association des anciens de Lyon-Guillotière.

Cote/Cotes extrêmes

1II/675/1

Date

1954-2017

Origine

Association des anciens de Lyon-Guillotière.

Biographie ou Histoire

Créée le 28 juin 1954 sous le vocable initial de Foyer des anciens de Lyon-Guillotière, l'association des anciens de Lyon-Guillotière est dissoute le 14 novembre 2017. Claude Targe, puis Bernard Targe, son fils, chef de l'entreprise de miroiterie Targe en font partie (organisation de rallye automobiles).

Modalités d'entrées

Don de Bernard Targe de 2019.

Présentation du contenu

Archives de l'Association des anciens de Lyon-Guillotière : assemblées générales et conseils d'administration (1954-2017), statuts (1954, s.d.), correspondance (1956-2010), photographies N. & B. (1954-1979) et photographies couleur (s.d.), plaques commémoratives en métal de rallyes automobiles des années 1963-1969 (s.d.).

Conditions d'accès

Le fonds est immédiatement communicable.

Communicable (Communicabilité vérifiée.)

Conditions d'utilisation

La reproduction de ces documents pour un usage privé est autorisée. Ce fonds relève du code de la propriété intellectuelle et oblige l'usager à respecter les droits moraux et patrimoniaux du photographe.