Travaux universitaires - 4C

Déplier tous les niveaux

Mots clés typologiques

Desservir la banlieue : métropolisation et relégation des quartiers d'habitat social dans l'agglomération lyonnaise (1959-2019)

Cote/Cotes extrêmes

4C/118

Modalités d’acquisition

Téléchargé du site HAL, diffusion aux Achives avec l'accord de l'auteur.

Mention de responsabilité

Antoine Lévèque

Langue des unités documentaires

français

Lieu de publication, production et/ou distribution

Lyon

Date de publication, production et/ou distribution

2021

Conditions d'accès

Une version papier est consulable (cote 4C/118, magasin 12).


NC Pièce jointe (La communication est autorisée par l'auteur)

Localisation

consultable en ligne

Type de présentation matérielle et importance matérielle

version papier : reliée par nos soins

Pagination

1 vol. (810 p.)

Présence d'illustration

ill.

Composition du matériau

papier et numérique

Dimensions et unité de dimensions

Version papier : 21 x 30 x 4,5 cm ; Version numérique : 14,45 Mo

Notes sur la zone du titre et de la mention de responsabilité

Thèse soutenue publiquement le 7 juin 2021.

Notes sur la zone de la publication, production, distribution, etc.

2021

Notes sur le contenu

Bibliogr. 

Notes sur la zone de l’identificateur de la ressource et des modalités d'acquisition

inv. AML : 10481

Autres notes

Niveau universitaire : Doctorat

Université de rattachement  : Université Lumière Lyon 2

Discipline de la thèse : Sciences sociales, sciences politiques

Directeurs de thèse : Anne-France Taiclet et Renaude Payre

Année de soutenance : 2021

Note de résumé

 À partir du cas de la desserte en transport en commun de la commune de Vaulx-en-Velin dans l'agglomération lyonnaise, cette thèse interroge les évolutions du traitement des classes populaires dans l'action publique urbaine. Depuis l'établissement d'une zone à urbaniser en priorité dans les années 1960, jusqu'à aujourd'hui, la mise en politique contrariée de la desserte des grands quartiers d'habitat social de la commune nous renseigne sur l'évolution de la représentation des classes populaires dans l'action publique. Elle éclaire les processus par lesquels une distribution moins avantageuse de la ressource publique s'exerce à leur endroit malgré l'intégration progressive du personnel municipal des communes de banlieue aux structures du gouvernement métropolitain.