1C/600000 - ...

Déplier tous les niveaux

Les dons d'archives et de bibliothèques - XIX- XXIe siècle. De l'intention à la contrepartie.

Cote/Cotes extrêmes

1C/601670

Date

2018

Identificateur de la ressource ISBN

978-2-7535-7424-3

Modalités d’acquisition

Achat

Mention de responsabilité

Sous la direction de Bénédicte Grailles, Patrice Marcilloux, Valérie Neveu et Véronique Sarrazin.

Langue des unités documentaires

Français

Lieu de publication, production et/ou distribution

Rennes

Nom d’éditeur, producteur et/ou distributeur

PRESSES UNIVERSITAIRES DE RENNES

Date de publication, production et/ou distribution

2018

Conditions d'accès

NC Documentation interne

Localisation

Point documentaire

Type de présentation matérielle et importance matérielle

Ouvrage broché

Pagination

1 vol (234 p.)

Présence d'illustration

Couv. ill. (photogr.)

Composition du matériau

Papier

Dimensions et unité de dimensions

15,5 × 24,0 × 1,8 cm

Titre propre de la collection ou de la monographie en plusieurs parties

Histoire

Notes sur la zone de l’identificateur de la ressource et des modalités d'acquisition

Inv. AML : 9806

Note de résumé

Pourquoi s'intéresser à la question du don au regard de ces objets particuliers que sont les archives et les bibliothèques ? La théorie maussienne du don leur est-elle mécaniquement applicable ? Inversement, en quoi l'environnement qui reçoit bibliothèques ou services d'archives , le contenu matériel et symbolique de ce qui est échangé peuvent-ils apporter des éléments nouveaux aux théories du don ? Quelles sont les stratégies d'affirmation de soi et de transmission à l'oeuvre et observables ? Quelles sont les intentions et a contrario les attentes ? L'analyse de la transaction peut-elle amener à réévaluer les pratiques des archivistes et des bibliothécaires ? Telles sont les questions auxquelles s'efforce de répondre cet ouvrage qui, ni manuel ni encyclopédie du don patrimonial, a l'ambition de replacer le geste du don de documents dans le contexte plus général du don comme créateur de lien social, à l'envisager dans sa dynamique de circulation dans la société et à s'interroger sur la nature symbolique de la relation qui se noue entre donateurs et donataires. Dépouillé de ses habits juridiques, le don d'archives ou de bibliothèques se révèle partiellement singulier. Le donateur s'y défait d'un bien en faveur d'un bénéficiaire collectif et anonyme, un bénéficiaire plus potentiel que réalisé ; l'établissement bénéficiaire - donataire apparent - est réellement le médiateur du don, lieu de conservation et de transmission de l'objet donné vers son destinataire réel, le public.