1C/9583 - ...

Déplier tous les niveaux

Mots clés typologiques

Lyon, l'église romane de Saint-Martin d'Ainay : de l'abbaye à la basilique

Cote/Cotes extrêmes

1C/9603/SAL

Identificateur de la ressource ISBN

978-2-84147-337-3

Modalités d’acquisition

Don des Editions Lyonnaises d'Art et d'Histoire

Mention de responsabilité

Jean-François Reynaud, Paul-André Bryon, François Richard, Denyse Riche

Langue des unités documentaires

Français

Lieu de publication, production et/ou distribution

Lyon

Nom d’éditeur, producteur et/ou distributeur

EDITIONS LYONNAISES D'ART ET D'HISTOIRE

Date de publication, production et/ou distribution

2017

Conditions d'accès

NC Libre accès en salle de lecture


N° casier : 165

Type de présentation matérielle et importance matérielle

Ouvrage broché

Pagination

1 vol. (127 p.)

Présence d'illustration

couv. ill. en coul., ill.

Composition du matériau

Papier

Dimensions et unité de dimensions

tranche 1 : 1 à 299 999 : inférieur à 25 cm de hauteur (hors brochures), 25 cm

Notes sur la zone de la publication, production, distribution, etc.

impr. 2017

Notes sur le contenu

Bibliogr. p. 121-125

Notes sur la zone de l’identificateur de la ressource et des modalités d'acquisition

Inv. AML : 9317

Autres notes

Justificatif de publication.

Note de résumé

Construite par des moines bénédictins sur les bords de la Saône à Lyon, l'abbaye d'Ainay fournit quelques clés pour comprendre l'épanouissement de l'art et la spiritualité lyonnaise à l'époque romane. Elle a toujours tenu une place particulière dans l'imaginaire de la cité : on attribue à l'abbaye un lien direct avec les martyrs chrétiens victimes de la persécution de 177, ce qui participe d'une construction idéologique amplifiée par le mouvement de reconquête du catholicisme du XIXe siècle. Le Moyen Age est le temps de l'essor et du rayonnement, et l'abbaye s'insère dans le grand élan monastique qui imprègne la société médiévale. Les chartes qui ont échappé à la destruction de 1562 par les troupes du baron des Adrets permettent d'appréhender l'histoire de cette abbaye profondément inscrite dans le paysage lyonnais. Et puis, un examen attentif des archives, des comptes rendus des conseils de fabrique, des tarifs des architectes ou des entreprises qui ont travaillé à sa restauration, accompagne les études de terrain, les précieux dessins d'architectes du XIXe siècle venant compléter l'image de façon si touchante. Voilà, pour la première fois dans l'historiographie lyonnaise, l'histoire de l'abbaye d'Ainay et de sa symbolique, des origines à nos jours, de l'abbaye à la basilique. Une histoire que chaque Lyonnais s'est appropriée depuis longtemps sans vraiment en connaître tous les aspects. De l'abbaye bénédictine à l'église romane réinventée, en passant par l'abbaye carolingienne, c'est une histoire liée à celle du quartier auquel elle a donné son nom. [source : 4eme de couverture]